MūṬūbā | Au coeur de l'écorce

Chaque pays a de par son histoire, sa culture, développé au fil des siècles un savoir-faire remarquable : la soie en Chine, le batik en Indonésie, la dentelle en France.

L'Ouganda, en Afrique de l'Est, a su préserver un artisanat d'exception, le tissu d'écorce d'arbre. Fabriqué selon l'un des savoir-faire les plus anciens au monde, ce savoir-faire est inscrit au Patrimoine Immatériel de l'Humanité de l'Unesco.

La collection Mūtūbā met à l'honneur ce tissu d'exception, une matière noble à la texture riche et unique, aux teintes variées et naturelles. Acaali le modernise et l'invite dans nos intérieurs.

 

 

 

 

Le tissu des Rois

Matière d'exception, le tissu d'écorce est un tissu cérémoniel, le tissu des Rois du Baganda.

C'est parce qu'attaché à la culture et aux traditions de tout un peuple, qu'il a pu survivre jusqu'à nos jours.

Kabaka – Ronald Muwenda Mutebi II

 

Le tissu d'écorce terracotta est utilisé au moment du couronnement du Roi appelé Kabaka. Le Roi était le seul à revêtir ce tissu exceptionnel. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que le Roi autorise ses sujets à le porter. Bien sûr, les plus beaux tissus sont réservés au monarque.

Le tissu d'écorce est également au cœur des célébrations majeures du Royaume, naissances, mariages ou décès.

 

 

Un savoir-faire millénaire

Pour fabriquer ce tissu, l'écorce intérieure de l'arbre Mutuba (Ficus natalensis) est récoltée pendant la saison des pluies.

Soigneusement retirée du tronc, l'écorce est imbibée d'eau puis selon un procédé long et fastidieux, l'écorce est battue et étirée à l'aide de différents maillets en bois. Ce processus va conférer une texture douce et fine à la matière.

Les artisans travaillent à couvert pour éviter que l'écorce ne sèche trop rapidement. L'écorce d'arbre prendra des tons plus ou moins foncés allant du blanc au terracotta selon son temps de séchage au soleil.

 

 

Récolter l'écorce du Ficus n'abîme pas l'arbre qui va se régénérer permettant une récolte sur plusieurs années, ce qui en fait un matériau durable et respectueux de l'environnement.

L’Ouganda fait face, comme beaucoup d'autres pays, à un problème majeur de déforestation et possible désertification. Il est urgent d'agir, en créant des opportunités économiques à l'écorce de Ficus qui pourrait alors être planté en nombre.

Le ficus est utilisée en agroforesterie, les bananiers et les caféiers poussent à leurs côtés. Il nourrit également les animaux et est utilisé en médecine traditionnelle.

Le ficus est une solution à la revitalisation de tout un écosystème. Planter des Ficus a un impact à l'échelle locale mais également globale.

 

 

Mis de côté il y a des décennies au profit d'autres textiles, le tissu d'écorce périclite et pourtant cette filière pourrait avoir un impact social et environnemental important.

Aux teintes variées et naturelles, principalement terracotta, le tissu d'écorce a une texture unique. Acaali le modernise et l'invite dans nos intérieurs.

Le tissu d'écorce, le lin, le chanvre, le rotin ou encore le kudzu sont autant de matières naturelles qui rendent possible une alliance vertueuse entre art de vivre contemporain et la préservation de la nature.

Acaali va à la découverte de ces matières et traditions artisanales.

Les valoriser et les remettre au cœur de l'activité humaine fait partie des enjeux d'aujourd'hui.

 

Lentement mis de côté depuis des décennies au profit d'autres textiles, le tissu d'écorce périclite et pourtant cette filière pourrait avoir un impact social et environnemental important. 

En le modernisant et en l'introduisant dans la décoration d'intérieur, nous souhaitons participer à la préservation d'un savoir-faire ancestral, soutenir une communauté d'artisans et revitaliser un écosystème.