Des arbres pour Demain

 A travers notre projet, nous souhaitons lutter contre la déforestation et une possible désertification de l'Ouganda.

Si cela serait un drame pour ce petit pays d'Afrique de l'Est, cette désertification aurait un impact sur l'ensemble de la Planète.

Un rapport de la FAO, publié en 2008, avertit l’Ouganda que, si rien n’est fait, 80 % de son territoire risque de devenir un désert avant la fin du siècle. | Source : Goodplanet.info

Une expérience inédite menée en Ouganda a démontré que de petites incitations financières ont permis de réduire de moitié la déforestation, un véritable problème pour les pays dont les populations utilisent le bois des forêts comme combustible. La conséquence est que cela les prive d'importants puits de carbone (CO2) que sont les forêts. Au-delà, l'expérience a même pu aider, non seulement à ne pas abattre d'arbres, mais à en planter, ce qui ne peut manquer, à une grande échelle, d'avoir un impact sur le réchauffement climatique. | Source : Le Point

Au vu de cela, on comprend l’impact qu’aurait une valorisation de la filière de tissu d’écorce de Ficus en Ouganda.

Le Ficus étant également utile agroforesterie, sa plantation s'accompagnera d'autres essences, bananier, manguier, papayer. Les fermiers pourraient cultiver à l'ombre des Ficus et ainsi augmenter leurs rendements. Les Ficus sont également utilisés en médecine traditionnelle, mais aussi pour nourrir ou soigner les animaux.

Redynamiser cette filière permettrait de non seulement préserver un savoir-faire millénaire, mais également de lutter contre une déforestation massive.